Les poètes et la poésie

Ce site est destiné à vous faire partager quelques un de mes poèmes

 

Le plombier et le connard

 

Maître plombier sur son échelle perché,

Faisait de son bec un pointage.

Maître connard le regardant souder,

Lui teint à peu prêt ce langage.

HÉ ! Toi, le plombier de campagne.

Où as-tu appris à souder de la sorte ?

Tous ceux qui viennent de la montagne

Sont juste bon à ramasser les feuilles mortes !

HO ! Maître patron, que vous êtes beau !

Que vos mains sont belles et prêtes à l’usage !

Si votre apparence se rapporte à votre bouleau,

Vous êtes et de loin le meilleur à l’ouvrage !

A ces mots, maître connard est très fier,

Et monte à l’échelle lui montrer la façon.

Il en fait tant et tant, ce roi des chaudières,

Pendant que maître plombier fume sa clope au balcon,

Que lorsque sonne l’heure de la débauche,

Maître connard ayant si bien œuvré,

Maître plombier n’ayant fait qu’une ébauche,

Retrouve un chantier entièrement terminé.

Mais, maître connard se sent bien confus !

Lorsque maître plombier lui fait remarquer,

Que des gens comme lui, il y en a plein dans les rues,

Et que par le montagnard, il sait bien fait baiser !

 

                                       J.R